L'huile d'olive mérite d'être appelée le produit alimentaire grec par excellence. Des millénaires d'oléiculture ont appris aux grecs à l'utiliser comme élément de base pour leur alimentation, leur médecine, leur cosmétique et même comme source d'éclairage! L'huile d'olive a toujours eu, depuis l' Antiquité, une place primordiale dans le commerce grec. 

Le goût, l'arôme et la couleur de l'huile grecque sont en effet les critères de sa supériorité, reconnue par le marché international. Actuellement, la Grèce est le plus grand exportateur d'huile d'olive extra vierge dans le monde. Sa production, de la récolte du fruit au stockage, n'est pas seulement un art perfectionné par les grecs à travers les siècles. Il s'agit également d'un rituel souvent festif, lié à la culture et le mode de vie du peuple. Immédiatement après la récolte, les olives sont broyées avec les noyaux, qui contiennent un antioxydant, sinon la fermentation altérerait rapidement leur goût. La technique appliquée en Grèce, le broyage à l'aide d'une meule, assure que ni la chaleur ni des produits chimiques n'interviennent dans le processus, donnant un produit riche en teneur, qualité et valeur nutritive. Par la suite, les olives, sous forme de pâte, sont passées au pressoir. Le liquide obtenu de la pression, composé d'huile et d'eau, est entraîné dans un décanteur centrifuge qui sépare l'huile. Une fois sortie du moulin, l'huile d'olive est stockée mais elle continue à s'affiner, pendant des mois. 

La qualité de l'huile d'olive est classée selon son acidité, élément déterminant de la finesse de son goût. L'huile d'olive extra vierge, est la plus fruitée, la plus savoureuse et la plus chère. Son acidité ne dépasse pas 1% et sa couleur varie du vert pâle au vert foncé. L'huile d'olive vierge, au goût moins prononcé, possède une acidité de 2%, tandis que l'huile d'olive pure, provient du mélange d'huile d'olive raffinée et d'huile vierge. 

Les grecs ont connu les vertus médicinales de l'huile d'olive dès l'Antiquité. Entre autres, elle était utilisée contre l'ulcère, ou pour apaiser les douleurs musculaires, les inflammations et les brûlures. Actuellement, grâce à sa composition riche en acides gras mono insaturés, vitamines et antioxydants, elle est reconnue comme un remède contre les maladies cardio-vasculaires et un atout pour la prévention du cancer et du vieillissement. Elle est même l'un des composants des remèdes homéopathiques. Outre ses propriétés thérapeutiques, en tant que produit cosmétique de l'Antiquité, elle était utilisée dans des onguents, pour nourrir la chevelure et adoucir la peau. 

La préférence des grecs pour l'huile d'olive est incontestable. Selon les statistiques, au niveau mondial, ils sont les plus gros consommateurs de cet aliment sain qui constitue la base du régime méditerranéen (ou crétois) et règne sur la cuisine grecque. En effet, il serait étonnant de trouver un plat grec, qui ne soit pas préparé à l'huile d'olive. Utilisée aussi bien crue (dans des sauces, des salades, ou à la place du beurre) que cuite (pour la cuisson de viandes ou pour la friture), elle résiste mieux à la chaleur que les autres huiles, et garde ses effets bénéfiques et son goût. 

 De l'huile d'olive grecque extra vierge sur une tranche de pain, avec un peu de sel et voilà le goût et l'arôme de "l'or vert" !