Les racines de la vigne en Grèce sont si anciennes que c'est difficile de tracer ses origines. On parle d'une tradition de 4 à 5 mille ans. Mais une chose est sure : dès l'apparition de la Grèce dans l'histoire, le vin fait partie de sa culture et de sa vie quotidienne. L'un des dieux les plus importants de l'Antiquité est Dionysos, lié presque exclusivement avec le vin. Selon Hippocrate, le père de la Médecine, le vin est un produit merveilleux pour l'homme, en santé comme en maladie, qu'on doit doser, suivant la constitution de chaque individu.

Déjà au 10ème siècle av.J.C. la culture des vignes se pratiquait comme de nos jours, les ceps alignés soigneusement sur des lignes parallèles. On adaptait la taille selon le cépage, le sol et la force des vents. De nos jours, la vigne s'étend en Grèce sur environ 186.000 ha, continent et îles confondus. Notons la richesse en cépages indigènes de qualité, cités dans des textes antiques et dont certains sont parvenus jusqu'à nos jours sous des dénominations à peine modifiées. On en dénombre 300, dont 60% produisent des vins blancs et 40% des vins rouges. La vigne s'adapte aux territoires arides et pauvres et pour cette raison sa culture s'est étalée partout en Grèce. Le sol du vignoble grec est généralement rocheux et calcaire, sur un sous sol calcaire ou de tuf friable. Le soleil clair et fort et les sols à faible rendement, favorisent la production des vins de qualité mais en petites quantités. 

La vigne, d'origine côtière, a gagné l'intérieur du pays pour s'installer sur les coteaux et les pentes des chaînes montagneuses, atteignant même une altitude de 1.000 mètres. Les plaines, d'étendue limitée, sont peu nombreuses. Elles occupent à peine 20% de terres cultivables. Quand aux îles, elles sont des microcosmes en elles mêmes. La géographie du pays a créé un grand nombre de petites régions, caractérisées par des microclimats et des conditions écologiques spécifiques, facteurs primordiaux pour la production de toute une gamme de vins très variés, ayant une originalité propre, une personnalité, et qui sont commercialisés comme produits typiques de leur région de production.
 

La qualité du vin grec est non seulement due aux conditions géographiques et climatiques mais aussi au savoir-faire des vinificateurs. Aujourd'hui, en Grèce, plus de 500 entreprises sont actives dans l'industrie du vin, tant dans le privé que le secteur coopératif, dont la majorité a la production de vin comme seule activité. Ce qui a énormément changé ces derniers 30-40 ans en Grèce est la technique de vinification. La technique traditionnelle qui était restée inchangée pendant des siècles, a subi une transformation complète, avec d‟énormes investissements dans les technologies de vinification modernes et le traitement des vignobles. Des vignerons talentueux produisent aujourd'hui des vins de classe mondiale à partir des variétés indigènes et internationales qui rivalisent désormais avec les meilleures du monde.