Angel w baby

Même si plusieurs associent les cimetières à la douleur, à la souffrance et à la mort, ces espaces ont tant de choses à raconter sur l'histoire et le patrimoine d'une ville, car ce sont des lieux de mémoire collective. Plus précisément, en grec, les mots pour monument («mnimeio-μνημείο») et tombeau («mnima- μνήμα») viennent tous deux du mot mémoire («mnimi-μνήμη»), faisant des cimetières des lieux où la mort, la vie et la continuité sont célébrées.

Les cimetières historiques, en particulier ceux du XIXe siècle, sont également des lieux où se trouvent de nombreuses œuvres artistiques, le premier cimetière d'Athènes étant l’exemple le plus célèbre. Il s’agit d’un site fascinant avec une histoire riche. En effet, son caractère monumental et historique est étroitement lié à l'identité de la capitale grecque, offrant aux visiteurs une occasion unique de découvrir le rapport de la ville à l'art, à la vie et à la mort au XIXe siècle et au début du XXème siècle.

Histoire du premier cimetière d’Athènes

Construit en 1837, peu de temps après la fondation de l'État grec moderne, et lorsque Dimitrios Kallifronas était maire d'Athènes (1837-1841), ce cimetière a été construit par des artisans de Tinos, une île réputée pour ses sculpteurs de marbre. Quant à la collection de sculptures, elle peut être considérée comme l'exemple le plus significatif et le plus authentique du niveau de qualité atteint dans la sculpture en marbre en Grèce entre 1850 et 1920.

Cemetary intro

Il y a trois églises dans le cimetière, la principale étant l'église de Saint Théodore. Outre le fait que le cimetière servit la population grecque orthodoxe d'Athènes, cependant, il a été agrandi deux fois dans les années 1940 pour inclure une section pour les catholiques, les protestants et les juifs. Au total, le lieu de repos est passé à 225 000 mètres carrés, abritant plus de 10 000 tombes familiales et 2 077 tombes ont été créées par un total de 108 artistes. De nombreuses tombes sont de véritables œuvres d'art; grandioses ou simples, toutes reflètent ce que la famille de la personne décédée (ou l'État) considérait comme un mémorial approprié.

Situé derrière le temple de Zeus olympien et le stade panathénaïque dans le centre d'Athènes, à environ 15 minutes à pied de l'Acropole, le cimetière est une merveilleuse combinaison de parc et de glyptothèque grâce à ses imposants pins et cyprès et ses majestueuses sculptures de style romantique et néoclassique. En effet, le premier cimetière d'Athènes est comme un "musée" en plein air gratuit, avec des temples, des sculptures en marbre, des pierres tombales ornées et une liste interminable de personnalités publiques, y compris des héros de la révolution grecque, des politiciens, des hommes d'affaires , poètes et artistes.

Sleeping Female Figure

Plus précisément, les héros de la guerre d'indépendance grecque, comme Odysseus Androutsos, l'ancien Premier ministre Charilaos Trikoupis, l'ancien ministre de la Culture et actrice Melina Mercouri, les poètes grecs Odysseus Elytis et Ghiorgos Seferis, l'économiste Xenofon Zolotas, les entrepreneurs et collectionneurs d'art Basil et Elise Goulandris (fondateurs de la Fondation Goulandris), le peintre Nikos Hatzikyriakos-Ghikas, le réalisateur Theo Angelopoulos, les architectes Aris Konstantinidis et Ernst Ziller, l'archéologue Heinrich Schliemann, les figures phares du rebetiko Vassilis Tsitsanis et Sotiria Bellou, ne sont que quelques-uns des célèbres grecs et philhellènes qui s'y reposent.

Leurs tombes et mausolées sont ornés de splendides statues qui rendent le cimetière une galerie de sculptures en plein air. Sans aucun doute, le monument artistique le plus connu est la figure féminine endormie (par Yannoulis Chalepas, le sculpteur le plus illustre de la Grèce moderne). D'autres œuvres qui s'y trouvent sont la «Mère de l'Occupation», une œuvre de Costas Valsamis et la statue du héros de la guerre d'indépendance grecque, Theodoros Kolokotronis.

A noter que la Grèce et le premier cimetière d'Athènes participent à la «Route européenne des cimetières monumentaux» du Conseil de l'Europe, depuis 2011. Le premier cimetière d’Athènes est le plus grand parc de sculptures du pays et l'un des plus grands d'Europe.

SOURIS A NEKROTAFEIO 

Τexte en anglais via Greek News Agenda, en italien via Punto Grecia et en espagnol via Panorama Griego.

Lire plus sur GreceHebdo

m.o. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev