A la partie nord-est de la région d’Attique se trouvent les vestiges de l’ancienne cité de Rhamnonte. La cité habitée dès la période néolithique servait de forteresse importante à l’époque. Dans cette zone se trouve aussi le célèbre sanctuaire de Némésis qui est le sanctuaire le plus important de la divinité en Grèce.

GettyImages 913865722

Dans la mythologie grecque, Némésis représente  la juste colère et le châtiment céleste. Elle punissait toute exagération et arrogance, dans le but d'apporter un équilibre au sort des gents. Selon une légende, Zeus s’éprit de Némésis et il s’est transformé en cygne tandis que Némésis a pris la forme d’une oie. De leur liaison, celle-ci a pondu un œuf qu’elle a, par la suite, confié à Léda. De cet œuf, sortirent la Belle Hélène et les Dioscures, Castor et Pollux.

La forteresse de Rhamnonte aurait été construite pendant la guerre du Péloponnèse pour contrôler les navires transportant des céréales à Athènes.À l'époque hellénistique, commence le déclin. L'endroit est progressivement abandonné, mais jusqu'au 4ème siècle ap.J.C. les temples de Némésis sont encore préservés. A la fin du 4ème siècle ap.J.C, la statue de la déesse est détruite par les chrétiens.

GettyImages 913865376

Selon la recherche de Vassilis Petracos sur la forteresse de Rhamnonte, “la construction d’un tel ouvrage militaire’’ était d’une extrême importance pour les athéniens qui étaient en permanence confrontés au problème de la présence des pirates qui pillaient et dévastaient les côtes.

Le sanctuaire à l'honneur de Némésis doit avoir été fondé au début du 6ème siècle av.J.C. Mais le sanctuaire avait acquis une grande réputation surtout durant les 4ème et 5ème siècles av J.C. Le temple archaïque de Némésis a été détruit par les Perses lors de leur invasion (480-479 av. J.C.).

Sur le site de Rhamnonte se trouvent deux sanctuaires dédiés à Némésis, l’un plus grand que l’autre. Les premières preuves du culte de Némésis dans cette région remontent à 499 av. JC, bien que le culte ait peut-être commencé encore plus tôt. Vers 430 av. JC. le temple dédié à la divinité fut construit, et fut l'un des derniers exemples de construction polygonale. À côté, il y avait un autre temple de Némésis et Thémis. Le sanctuaire de Némésis a continué de prospérer pendant la période romaine, car il a également reçu des hommages des empereurs romains.

GettyImages 913862930

La statue de Némésis se trouvait à l’intérieur du grand sanctuaire. Faite de marbre de Paros, celle-ci est une œuvre attribuée à Agorakritos. La forme de la statue, dont sont conservées des centaines de pièces, est connue grâce aux recherches effectuées au cours de ces dernières années.

Lors des fouilles de 1890 sous la direction de Valerios Stais, dans la cella du petit temple de Némésis a été retrouvée la statue de Thémis de Rhamnonte, qui se trouve actuellement au Musée archéologique d’Athènes. Au même musée se trouve également la Stèle funéraire d’Hieron et de Lysippe.

Selon l’archéologue et épigraphiste français, spécialiste de la Grèce antique, Jean Pouilloux, ‘’ comme les autres forteresses antiques, celle de Rhamnonte fut un lieu d’asile, centre de protection pour les campagnes voisines. Mais postée sur l’Euripe, elle a veillé sur le chenal pour assurer la route des vivres comme le faisait au Sud l’autre grande forteresse du Sounion. ‘’

GettyImages 913859130

De nos jours, Rhamnonte constitue un site archéologique occupant une colline de 30 mètres, avec des ruines importantes. Il appartient à la mairie de Marathon, sur la Côte est de la région, ‘’baigné’’ par le golfe d’Eubée. Le nom Rhamnonte - Ramnounta vient de la plante "ramnos" (arbuste épineux de la famille de Ramnoidae), qui pousse dans la région jusqu’ à aujourd’hui. 

m.o.