cp cavafy 0001
 
Je ne les ai plus retrouvés – eux que j’aurai si vite perdus…
les yeux pleins de poésie, la pâleur du visage…dans la nuit qui gagnait la rue…
 
Je ne les ai plus retrouvés – eux que le hasard seul m’a donnés, 
et dont je me suis si facilement détaché
pour les désirer ensuite avec angoisse. 
 
Les yeux pleins de poésie, cette pâleur du visage,
ces lèvres-là, je ne les ai plus retrouvés…. 
 
Source: C. P. Cavafy, Poèmes, Gallimard, 1999
Traduction:  Dominique Grandmont 
Photo: © 2016-2018 Cavafy Archive Onassis Foundation
 
Le poème original en grec sera disponible sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev