poe

Qui es-tu
Toi qui marches sur le tranchant de mes poèmes
Ouvrant la musique en deux
Pour y tenir entier
Pour brandir un drapeau trop grand sur le globe
D'une vie qui ne t'appartient pas,
Qui es-tu
Toi
Qui as connu la feuille verte
Sous le soleil il y a des siècles
Qui as respiré tant de noirceur
Pour ton avenir.

Jamais tu ne t'es donné à moi
Et je ne me donnerai pas à toi
Car à moi personne ne s'est donné
— On ne saurait se donner à moi
Même si l'on a existé.

Tant de fosses, tant de journées
— Comment ne sont-elles pas pleines! —
Tant de beauté, tant de pièges
— Comment m'ont-ils échappé? —
Comment je ne peux
En ces années de mes heures
Me lier à un beau mensonge,

Menacé dans un monde que j'ignore
Dans une époque près d'accoucher qui me guette.

 

Traduction: Michel Volkovitch
Photo: Theofylaktopoulos Makis
Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev