Né à Tinos en 1838, Nikiforos Lytras s'est formé auprès de l'Institut des Arts d'Athènes. En 1860, il a entamé ses études à l'Académie des Beaux-arts de Munich, à l’atelier de Karl von Piloty, grâce à une bourse du gouvernement grec. Cinq ans plus tard, en 1865, Lytras rentre en Grèce et en 1866, il est nommé professeur de peinture à l'École polytechnique d'Athènes, poste auquel il demeure jusqu'à sa mort.

nikias lutras

Lytras a participé à une série des expositions internationales, en Grèce et à l’étranger, surtout à Paris (1855, 1867, 1878, 1889, 1900) et à Vienne (1873).

Lytras était l'un des principaux représentants de l’ École de Munich. Proche au courant de l'impressionnisme, il est pourtant resté fidèle à la tradition académique et il est considéré comme le père de la peinture néo-hellénique. La thématologie de ses œuvres est variée et comprend des portraits, des natures mortes, des scènes historiques et des thèmes mythologiques. C’est Lytras qui a essentiellement introduit des scènes ethnographiques dans la peinture grecque. De ses créations ne manquent pas des scènes de la campagne grecque, de la ville et de la vie de la famille grecque.

lutras collage pinacoteca

A noter que Lytras estaussi consideré ‘’le peintre de Noel’’. En 1872, il a créé une œuvre intitulée ''Kalanta" ("Chansons de Noel''), un chef d’œuvre de la peinture néohellénique.  Cette œuvre est un exemple d'ethnographie rurale grecque et présente un groupe d'enfants en costume traditionnel, tenant des instruments traditionnels et chantant des chants de Noël dans la cour d'une vieille maison.

Lytras Nikiforos Carols

Lytras est décédé en 1904 à Athènes, après une brève maladie, probablement causée par les produits chimiques présents dans ses couleurs.

 

Lire plus via GrèceHebdo

Notre rubrique Peintres grecs

Νοël en peinture néohellénique | Interview avec l’historienne de l'art Alexandra Kouroutaki