• Maria Plytá, la première femme metteur en scène en Grèce
ply2
Maria Plytá, née à Thessalonique en 1915 et décédée à Athènes en 2006
, fut la première femme réalisatrice et metteur en scène en Grèce. Personnalité polyvalente et charismatique elle a commencé en 1944 à écrire des romans et des pièces de théâtre, obtenant même un prix littéraire par la revue littéraire grecque “Morfés”. Mais Plytá s’est vite adonnée à la cinématographie, commençant sa carrière comme assistante-réalisatrice du fameux metteur en scène Yórgos Tzavéllas (GrèceHebdo 6/10/11) sur le tournage de Marinos Kontaras en 1947.
 
ply5
 
Elle a tourné son premier film Les Fiançailles en 1950, une adaptation d’une pièce théâtrale homonyme, caractérisé comme un film repère pour la cinématographie des mœurs en Grèce. Le film, dont Plytá a également écrit le scenario, a été un grand succès donnant à la réalisatrice une place parmi les réalisateurs réussis de l’époque. En 1951, elle tourne le film La Louve ayant comme protagoniste la grande actrice du théâtre Aléka Katseli et en 1952, elle réalise Le Filleul (vidéo), une opérette de Théophrastos Sakelaridis, qui fut la première opérette portée à l’écran en Grèce. En 1953, elle filme Ève dont la musique est écrite par Mikis Theodorakis et le décor est fait par le fameux peintre grec Yannis Tsarouchis.
 
ply7

Dans ses films, qui sont connus pour leur mise en scène impeccable et les interprétations remarquables, on trouve de grands acteurs du théâtre et du cinéma et notamment Emilios Veakis, Manos Katrakis, Alekos Alexandrakis, Despo Diamantidou etc. Le sujet principal traité par Plytá est la position de la femme dans la société, en lui accordant dans ses films un rôle de protagoniste où elle n’est plus soumise à l’homme mais essaye de diriger elle-même son destin. Qu’il s’agisse d’une femme mariée qui entre dans une relation amoureuse pendant les vacances (Ève), d’un vrai personnage historique comme La Duchesse de Plaisance (1956), où d’une jeune femme qui travaille et rêve de se marier par amour et non par intérêt (La Montée, 1964), Plytá raconte les mœurs de la société grecque de son époque et avant, soulignant la lutte de la femme vers son émancipation.
 
ply10
 
A partir des années ‘60, elle se tourne vers le mélodrame réalisant des films très populaires, aussi bien des drames que des comédies, terminant sa carrière en 1970 avec le film L'Inconnue de la nuit. Elle a tourné au total 17 films et a écrit de nombreux scenarios, s’occupant souvent du montage de ses films. Elle a été membre fondateur de l’association des réalisateurs grecs en 1978, dont elle a été nommée membre d’honneur en 1986 pour sa grande contribution au septième art.
 
ply1

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev