sak1

Alekos Sakellarios
, né à Athènes en 1913 et décédé en 1991, fut un chroniqueur, scénariste, réalisateur, acteur et producteur inspiré qui a marqué l’évolution du cinéma grec.
Il a fait des études de droit, mais très vite il s’est consacré au journalisme. Il a écrit des articles et chroniques dans plusieurs revues et journaux pendant une période de presque 60 ans. La première œuvre qu’il écrit pour le théâtre est Le Roi du Halva, en 1935. Plume prolifique, il nous a légué 185 pièces théâtrales, surtout des comédies.
 
sak2

Le cinéma le gagne après la guerre et une carrière brillante commence pour ce cinéaste autodidacte en 1946 avec le film Prends femme dans ton pays. Il a adapté beaucoup de ses succès théâtraux pour le cinéma et il a réalisé quelque 140 films. Il a également écrit les paroles pour presque 1500 chansons. Souvent dans ses comédies, il est metteur en scène, il écrit le scenario et les paroles des chansons, il joue même un petit rôle !

sak3
 
Sakellarios a fait des films qui, malgré une légèreté apparente, traitent des sujets sociaux et politiques et dressent le portrait de la société grecque de l’époque. C’est en 1948, avec Les Allemands reviennent qu’il s’attaque à l’antiaméricanisme ambiant en brandissant une nouvelle menace nazie et en 1954 dans Thanassis le Politicien, qu’il dénonce la démagogie politique. Notons son grand succès en 1957, La tante de Chicago, avec les grands acteurs Geogia Vassiliadou et Orestis Makris, dans lequel il critique les mœurs et les vieilles traditions de l’époque.

sak4
 
En 1959 il tourne La correction vient du paradis (vidéo), voté meilleur film comique de la période 1955-60. En 1966, Ma fille la socialiste (vidéo) décrit le système économique et politique du pays avant la dictature des colonels (1966-1974).
 
Il a travaillé avec les grands studios et compagnies de production de son époque et avec la plupart des grands professionnels du cinéma. Ses films avec des scenarios intelligents et pleins d’humour, de mise en scène imaginative, ont été un point de départ excellent, ou une étape importante dans la carrière de nombreux acteurs et actrices de l’époque, comme Aliki Vouyouklali , Jenny Karezi, Dimitris Papamichael, Rena Vlachopoulou et tant d’autres. Point commun de presque tous ses films, leur grand succès commerciale, souvent sans précédent, qui a valu tant à Sakellarios qu’à ses protagonistes une grande célébrité.

sak5

Par la suite, sa créativité inépuisable l’oriente vers la télévision ; il a écrit et réalisé plus de 40 comédies télévisées et en allant contre le climat de décadence du cinéma grec des années 80, il tourne trois derniers films en 1985 et 1986.
 
Maître de la comédie, souvent musicale (vidéo), où des héros appartenant aux classes moyennes inférieures sont confrontés aux petits tracas familiaux et professionnels, Sakellarios a laissé son empreint, en tant que figure emblématique de l’âge d’or du cinéma grec (années 50-60).
Il reste inoubliable au public pour ses films happy-end, tant aimés par les Grecs de tous âges qui font toujours rire, même s’ils ont été tournés il y a 50 ou 60 ans.