Il a nettement vu le monde
dans le passage du temps,
il a vu la tristesse, la joie,
le déclin et la ruine,
avec la clairvoyance de la douleur.
 
La souffrance de l’amour,
le don de soi et la passion,
il les a tant rêvés
quand le corps se souvient
et que le cerveau recrée.
 
Il a vu les villes passer
briller et parfois s’éteindre
les visages quand ils vieillissent,
quand ils se souviennent et retournent
à la lumière qu’ils laissent après eux.
 
Traduction: © Kostas Nassikas et Démosthène Agrafiotis "Anthologie de la poésie grecque 1975-2005" Ed. L’Harmattan, 2012.
Peinture: Yiannis Tsarouchis ''Les quatre saisons'', 1969.
 
Le poème original en grec sur notre page facebook
 
 
Τσαρούχης Γιάννης 1910 1989 Τέσσερεις Εποχές 1969