zei intro
Depuis les années ‘60, Alki Zèi est l'un des auteurs les plus importants dans la littérature de jeunesse grecque. Elle est née à Athènes, où elle fit ses études et vécut pendant la 2ème guerre mondiale. Sa jeunesse fut profondément marquée par ses étés sur l’île de Samos, le lieu d’origine de sa mère, ainsi que par la tourmente politique des années 30-40. Elle étudia la littérature et commença à publier des nouvelles. En raison de son action politique durant les années 50-60, ce fut la prison et l'exil, en Italie, en Russie et finalement en France. Elle regagne Athènes après la chute de la dictature militaire en 1974. Elle a obtenu de nombreux prix, comme le Prix Mildred Batchelder aux Etats-Unis et le Prix national pour la littérature enfantine en Grèce.
 
Son premier roman pour les enfants, ‘Le tigre dans la vitrine’ [1963], figure en Grèce parmi les livres les plus populaires adressés aux jeunes, puisqu’il combine la tendresse de l’enfance avec l’évocation d’événements d’une période troublée et traumatique. Clairement inspiré par les mémoires de son enfance, le roman raconte l’histoire de deux sœurs, Mélia et Myrto, qui vivent l'installation de la dictature fasciste l’été 1936 comme un jeu mystérieux qui divise la famille, un jeu dans lequel elles ont leur part. Autour d'elles, tout le monde s'agite, parle, raconte des histoires, mais celui que les filles préfèrent c'est Nikos, leur cousin. Il leur raconte les fabuleuses aventures du tigre empaillé se trouvant enfermé dans la vitrine du salon. Mais un matin, l'histoire fait irruption dans leur petit paradis, Nikos disparaît et le tigre se met à leur donner des messages. 
 
zei livres Collage
 
On retrouve cette fusion de la fiction et de l’histoire dans plusieurs romans d’Alki Zèi et c’est sa conviction que l’histoire doit être racontée, expliquée, même révélée aux jeunes, ce qui a fait d’elle la favorite des enfants en Grèce.
 
Autres œuvres d’Alki Zèi traduites en français: ‘Grand-père menteur’, pour lequel elle a reçu le prix littéraire des jeunes européens en 2010, ‘L’ombrelle mauve’, ‘Le grand écart’, ‘Un dimanche d’avril’, ‘Oncle Platon’ et ‘La guerre de Petros’. Elle a écrit un seul roman pour adultes, ‘La fiancée d’Achille’, une histoire fortement autobiographique, traduite en plusieurs langues et qui a reçu le prix Giuseppe Acerbi en 2002.