Situé dans le centre-ville d’Athènes, le musée byzantin et chrétien d'Athènes, l'un des musées publics les plus importants de Grèce, est créé au début du XXe siècle (1914) afin de collecter, étudier, préserver et exposer le patrimoine culturel byzantin et post-byzantin du territoire hellénique.
Screen Shot 2021 01 14 at 5.21.34 PM  
Histoire du musée : Les origines (1884-1914)
 
L’histoire du musée commence avec les collections de la Société chrétienne archéologique, créée en décembre 1884, et les recherches de son figure emblématique, Georges Lambakis (1854-1914). Ayant étudié la théologie à Athènes et l'archéologie chrétienne en Allemagne, Lambakis a joué un rôle primordial dans la création de la Société  et dans l'effort de sauver et d'étudier les monuments chrétiens, tout en consacrant une grande partie de sa vie à la documentation des monuments. En outre, il collectait aussi des objets liés à l'histoire du christianisme. Aujourd’hui, ses photographies constituent des témoignages précieux pour des monuments qui n'existent plus  ou qui ont subi des altérations, ainsi que pour l’histoire des villes ou des scènes de la vie quotidienne du début du XXe siècle. [Voir aussi: Grantziou, Mnimon, 1987]  
 
COLLAGE lamb adamant byz
Georges Lambakis (source: collection Lambakis © Musée byzantin et chrétien d'Athènes) et Adamantios Adamantiou (source: Wikimedia Commons)
 
En 1913, Adamantios Adamantiou (1875-1937), ancien conservateur des antiquités et professeur d'université,critique la direction chrétienne de recherches menées par Lambakis et plaideen faveur de la fondation d’un musée purement byzantin. Adamantiou, contrairement à Lambakis,prétend que le nouveau musée doit collecter et préserver les monuments nationaux d'histoire, pas des reliques du culte chrétien.Le Musée est finalement été fondé en 1914, un an après le propositions d'Adamantiou en tant que "Musée byzantin et chrétien". Dans le titre on voit déjà un compromis entre les deux tendances et Adamantios devient le premier directeur du musée. [Grantziou, Mnimon, 1987]  
 
vasiliki
Basilique IV (Sardeis, Turquie). A droite, Euthalia, la femme de G. Lambakis avec des habitants de la région. Photo prise par Georges Lambakis.  © Musée byzantin et chrétien d'Athènes 
 
Collections et bâtiment : une visite virtuelle dans le musée
 
La collection permanente du musée contient environ 30 000 œuvres d'art (datant du IIIe au 21e siècle après JC) telles que des icônes, des sculptures, des céramiques, des textiles ecclésiastiques, des peintures, des bijoux et des éléments architecturaux (peintures murales et mosaïques).

COLLAGE MURAILLESA gauche: Peinture murale avec Saint Démétrius, XVI e siècle, au village Kokkino, Béotie. A droite: Dôme avec Christ Pantocrator, prophètes, anges et Theotokos, date: 1233-1234, Pendeli, Attica © Musée byzantin et chrétien d'Athènes.

L’exposition est divisée en deux parties principales : La première est con,sacrée à Byzance (5e -15e siècle après JC) et contient 1200 artefacts et la seconde intitulée «De Byzance à l'ère moderne » présente 1500 œuvres d'art du XVe au XXe siècle. Le passage entre les deux ailes évoque par des présentations vidéo les influences réciproques entre l'Occident et l'Orient tout au long des deux périodes. Les collections post-byzantines sont d'ailleurs présentées selon cette thématique de cette influence réciproque, à tous les niveaux et dans toutes les zones géographiques.
 
COLLAGE EIKONES IA gauche: Icône avec le Christ, la Vierge, les douze grandes fêtes et les saints, date: 1729, Césarée, Turquie. A droite: Chrysobulle d'Andronic II, date: 1301, Monemvasia, Péloponnèse © Musée byzantin et chrétien d'Athènes
 
Le musée connut plusieurs localisations successives : de son ouverture au public en 1924 à 1930, il était installé dans le sous-sol de l'Académie d'Athènes. En septembre 1930, il fut déménagé dans la Villa Ilissia, une grande demeure construite en 1848 pour la Duchesse de Plaisance, Sophie de Marbois-Lebrun (1785-1854), par l'architecte grec Stamatios Kleanthis (1802-1862). Après le décès de la Duchesse en 1854, le bâtiment est devenu propriété de l’Etat grec et a eu plusieurs fonctions avant d’être mis à la disposition du musée byzantin en 1926 afin d’y accueillir ses collections permanentes.
 
Aujourd’hui, on peut faire une visite virtuelle dans le musée et admirer ses collections via l’application offerte sur son site.

entrance musee yp politismouL'entrée du musée © Ministère de la Culture et des Sports

 
Magdalini Varoucha | GreceHebdo.gr  

* Photo d'introduction: Vue du complexe de la Villa Illisia © Musée byzantin et chrétien d'Athènes 

LIRE PLUS SUR GRECEHEBDO
GRECEHEBDO | Visites Virtuelles : Le musée archéologique national d’Athènes
GRECEHEBDO | Visites Virtuelles : Un tour dans le musée de l’Acropole d’Athènes
GRECEHEBDO | Le monastère de Daphni: retracer le passé byzantin de la ville
GRECEHEBDO | Interview | Pelly Angelopoulou: l'art de la mosaïque, la beauté méconnue
 
M.V.