La nécessité de modifier le règlement européen ‘Dublin II’ vers un système proportionnel plus juste, basé sur la capacité de chaque État membre en ce qui concerne l’octroi d’asile aux refugiés entrant dans l’UE, a été répétée par le ministre de la Protection du Citoyen, Christos Papoutsis, au Conseil des Affaires intérieures de l’UE à Bruxelles. Se référant au système existant, qui attribue la compétence pour le traitement des demandes d’asile au premier pays d’entrée, le ministre a également demandé la suspension des renvois des demandeurs d’asile vers la Grèce et les autres pays sud européens, qui se trouvent sous haute pression dans ce domaine.

A noter qu’à la veille de la session du Conseil, une réunion extraordinaire des ministres de l'Intérieur de six États méditerranéens de l'UE (Italie, France, Espagne, Grèce, Chypre et Malte) a eu lieu à Rome, en vue de coordonner leurs actions, suite à la situation critique en Afrique du Nord et plus particulièrement en Libye, provocant des pressions migratoires dans la région. Les six ont préconisé neuf mesures à prendre par l’UE afin d’apporter une réponse globale à la question de l’immigration clandestine en Méditerranée.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev

Greece 2021