aitoliko3Aitoliko est une île-ville unique dans la région d’Etolie-Acarnanie, à huit kilomètres de la ville historique de Mesolonghi, qui a joué un rôle important pendant la guerre de l’Indépendance. Magnifique et protégée (du fait  de son écosystème riche), elle est entourée par deux lagunes, la lagune d’Aitoliko et la lagune de Mesolonghi. Il s’agit d’une petite île densément peuplée qui se lie avec le continent grâce à deux ponts des pierres  à voûtes, d’une longueur de 300 mètres et d’une largeur de 8 mètres, construits en 1848 et élargis entre 1882 et 1885. 

Au passé, il existait quatre ou cinq petites ilôts ou rochers au milieu de la lagune, lesquels étaient couverts par l’eau pendant l’hiver. Les premiers habitants du plus grand ilôt central avaient construit de petits ponts en bois pour les relier entre eux. Avec le temps une  île a été créée de façon naturelle mais aussi grâce à l’intervention humaine par remblayage  et la construction des digues aux bords de l’eau. C’est cette île-ville qu’on appelle aujourd’hui Aitoliko ou «petite Venise ».

L’île est connue pour ses maisons résidentielles, pour la sérénité de son paysage, pour son écosystème riche et ses produits locaux, comme la poutargue, une spécialité, faite par des œufs des mulets, délicieuse mais trop chère. 

Aitoliko est situé au milieu d’une zone humide, protégée par la convention de Ramsar, où plus de 250 espèces d’oiseaux trouvent refuge. On y trouve des hérons, des flamants roses, des goélands, des oies, des cygnes, des pélicans, etc. Pour admirer ses paysages, la levée ou le coucher du soleil, il n’y a qu’un seul hôtel dans la ville, mais vous pouvez en trouver d’autres dans la région ou dans la ville voisine de Mesolonghi. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev