Le site «Vivre Athènes», destiné aux voyageurs francophones, a vu le jour en avril 2017, grâce à la volonté de deux expatriées françaises, Laure et Sophie. Venant de domaines professionnels très différents, elles ont toutes deux eu envie de partager ce qu'elles ont découvert et apprécié à Athènes et ses alentours. Elles nous expliquent d'où est venue l'idée de faire un tel projet et en quoi il trouve sa place dans la capitale grecque.

vivre athenes sophie laure

Comment le site «Vivre Athènes» est-il né?

Sophie: Nous étions toutes les deux dans un groupe de travail à Athènes. Un jour où nous sortions d'une réunion, nous avons vu une annonce sur Expatvalue pour développer le concept «Vivre à» dans d'autres villes que Berlin. Comme je suis curieuse et que j'adore découvrir Athènes et les villes grecques en général, j'ai tout de suite été emballée par l'idée de faire partie de ce projet. Avec ce site, je ne découvre pas seulement des endroits sympas, j'apprends aussi un nouveau métier que je ne connaissais pas du tout. Ça m'a donc permis de développer une nouvelle expérience professionnelle mais c'est surtout un vrai plaisir d'aider nos lecteurs au cours de leurs voyages.

Laure: Pour ma part, j'étais magistrat en France, mais j'ai pris une disponibilité pour aller à Athènes et accompagner, comme Sophie, mon mari qui était muté là-bas. J'ai passé une année sans travailler mais, au bout d'un moment, et alors que je passais mon temps à faire visiter la ville à ma famille et mes amis, j'ai ressenti le besoin de partager plus largement ce que j'avais découvert. Quand j'ai compris que notre expatriation allait se prolonger, j'ai eu envie de m'engager dans «Vivre Athènes». L'expérience a très vite commencé puisque la plateforme existait déjà avec «Vivre à Berlin». Il nous a ensuite fallu créer du contenu, écrire des articles, bâtir une communauté de lecteurs. Un vrai challenge ! Passionnant et très prenant. C’est aussi une très belle aventure humaine et personnelle : une reconversion professionnelle, la rencontre avec Sophie, le travail en équipe.

VA PINT 1

 

Quels sont les sujets sur lesquels vous écrivez et qui intéressent votre lectorat ?

Laure: Nous souhaitons vraiment partager ce que l'on aime avec les francophones qui habitent ici, et aussi avec les touristes francophones, qui sont deux millions chaque année, autant français, canadiens ou belges. Nous partageons nos coups de cœur, que ce soit des quartiers,  restaurants ou balades à Athènes. Pour chaque article, nous passons une journée sur place. Il y a donc pas mal de travail en amont mais aussi en aval avec la mise en ligne et les réseaux sociaux. Par contre, nous ne parlons pas d'actualité politique. Nous pouvons écrire que certains quartiers sont touchés par la crise mais nous nous concentrons plus sur ce qui est divertissant. Nous avons un agenda en ligne avec les événements culturels, mais nous parlons beaucoup plus de ce qu'il y a à visiter ou des fêtes traditionnelles puisque les touristes sont là pour quelques jours et peuvent s'y intéresser.

Sophie: Comme nous habitions à Athènes, nous avions une volonté commune: partager les bonnes adresses et aider les voyageurs en mettant des «informations pratiques» sur le transport, les îles et la culture grecque. Nos articles sont vraiment le fruit de ce que nous avons fait, où nous sommes allées. C'est très personnel. Notre philosophie est de mettre ce que l'on a testé et apprécié. Nous voulons donc représenter la Grèce comme on l'aime! Nous n'avons pas la prétention d'être grecques mais nous vivons ici. Nous avons donc notre point de vue, nos expériences et je pense que cela peut être intéressant pour les voyageurs qui veulent apprécier la Grèce en très peu de jours. Nous cherchons aussi des endroits que les français peuvent aimer, ce côté un peu «french touch». Les informations pratiques, nous les faisons quand nous savons qu'il est difficile de trouver les renseignements. Nous indiquons alors comment prendre un billet, comment traverser en ferry et que visiter. Nous essayons d'aider les voyageurs. En fait, ce que nous partagions par le biais du bouche à oreille, nous le partageons maintenant sur le site.

collage va 2018

Quel est votre lien avec Vivre à Berlin et quelles sont vos ambitions pour ce site ?

Sophie: Nous avons un peu adapté le système de «Vivre à» et avons appelé notre site « Vivre Athènes » qui correspond plus à notre état d’esprit. Nous sommes totalement indépendantes de « Vivre à Berlin ». Notre webmaster nous fournit la plateforme informatique. Pour le reste, c’est uniquement Laure et moi. Nous choisissons nous-mêmes notre contenu éditorial et écrivons seules nos articles. Cela représente une charge de travail importante mais qui est, à nos yeux, gage de qualité. Nous abordons plusieurs thématiques très différentes sur notre site : coups de cœurs, bonnes adresses, agenda culturel, idées de balades, activités à faire en famille, etc. Nous nous inspirons de notre expérience personnelle et prenons aussi en compte les demandes de nos lecteurs.

Laure : Concernant nos ambitions, nous développons le site Vivre Athènes au jour le jour, le faisons connaître et créons chaque jour de nouveaux articles. Nous en publions déjà quatre à cinq par semaine. Nous avons également créé une carte géolocalisée avec les endroits où aller en lien avec les articles que nous avons faits. Aussi, nous avons prévu de développer une application mobile «Vivre Athènes» qui sortira avant l'été.  Nous espérons chaque jour que nos articles plairont à nos lecteurs et leur seront utiles. C’est un vrai défi pour nous au quotidien : trouver des endroits hors des sentiers battus, chercher les informations pratiques qui simplifieront la vie des touristes visitant Athènes, etc. Vivre Athenes a maintenant un an et nous sommes heureuses du travail accompli. Notre souhait pour l’avenir ? Que Vivre Athènes continue à plaire à nos lecteurs et qu’ils soient chaque jour un peu plus nombreux à nous lire !  Et à titre personnel, continuer à prendre autant de plaisir à travailler sur ce joli projet.

vivre athenes logo

 Interview accordée à Johanna Bonenfant | GreceHebdo.gr

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev