poe4mai
 
Tout à coup les boutons nous abandonnent
Comme les illusions:
Comme le devoir – ça casse parfois
Remplissant la vie de débris.
Pour tout ce qui est souple et sans récompense
Je me fends,
Je trouble l’ordre, donc je vis
 
 
Traduction © Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, Anthologie: Ce que signifient les Ithaques, 20 poètes grecs contemporains, 2013]
Peinture: Zoi Aktypi“Synthèse’’ (source: nikias.gr)
Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev