Je ne cultive pas mon jardin en profondeur
J'essaie d'épuiser la surface et c'est pourquoi
je fais pousser des pas.
 
Lorsque l'attente est dépouillée de tout espoir
que reste-t-il ?
Une présence durable.
Évidemment, pour être présent sans cesse,
il faut apprendre à être absent.
Moi j'ai choisi une robe blanche.
 
D'autres ont inventé
divers instruments pour disparaître :
une tenue d'apiculteur, mettons.
 
D'autres encore, encadrés par un châssis de fenêtre
sont restés sans bouger.
 
Cela semble statique mais non.
La faute à la durée qui cristallise.
Le mécanisme :
Vibration
Abandon
Confiance
Disparition
Joie
Pas dans cet ordre
Et sans le sentiment
 
Traduction: Michel Volkovitch
Peinture:  Nikolaos Ventouras, "Au port", 1945
 
Le poème original en grec sur notre page facebook
 
Nikolaos Ventouras au port 1945
 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Interview avec l'écrivain Yiannis Makridakis : éloge de microsociétés insulaires égéennes
Interview | Marc Willière sur l'amitié gréco-luxembourgeoise, la culture et l'audiovisuel
Interview | Theodoros Rakopoulos: les usages politiques de la crise et la vie globale de l’austérité
Interview | Lefteris Kretsos - Secrétaire d'État  à la Politique Numérique: L'industrie audiovisuelle est une branche d’activité économique en pleine croissance
next
prev