Nous sommes perdues, madame, perdues
Il est mort, il est mort
 
William Shakespeare,Roméo et Juliette
 
pouvooir poesie5oct
 
Une deux tout de suite
Pas lent
et triste
Les amis mon chéri
t'endorment
Je t'embrasse moi aussi l'endormi
Un cortège d'affligés te laisse
blême dans des profondeurs de terre
 
Une deux
N'aie pas peur de la foule
Une deux
Dans la foule moi aussi
Je demande
qui nous pousse à l'oubli de ta mort
Je demande
et ce qu'on me dit je l'oublie
Une deux
je me détache de la foule
Une deux
je lance mon présent dans l'avenir
 
Je m'approche de deux lèvres de pierre
du baiser plein de sève que j'attends
 
 
Traduction: Michel Volkovitch
Peinture: Theofanidoy Evi ‘’Et la mort n’aura plus de pouvoir’’
Le poème original en grec sur notre page facebook

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev