Devant le bâtiment de l’Assemblée. Ο route nationale.
Routes du quartier, routes fouettées
De goudron et de sang. Faites de cris et de graviers.
 
Sous le poids des rouleau-compresseurs et de milliers de manifestations.
O route, linceul de Grigoris, de Sotiris, de Tassos.
Ο routes- chants de guerre. Routes de fête.
 
Routes- angoisse. Ο routes-meurtrières.
Quelle malédiction est sur vous tombée ?
Νοus attendons chacun à son arrêt.
Nous attendons tous sous le préau de zinc.
 
Traduction: © Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, Anthologie: Ce que signifient les Ithaques, 20 poètes grecs contemporains, 2013
Peinture: Koula Maragopoulou, Rue de Chania, Crète [source: nikias.gr]
 
Le poème original en grec sur notre page facebook
 
Maragopoulou Dromos Chania Kritis

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev