poe myt juin1

Je n’ai pas où marcher ailleurs

Que sur mes propres pas.

Ils sont depuis longtemps revenus.

Mais – tout de suite là – ils démarrent.

Toujours autour de moi marche

Mon propre moi.

 

Mais toi, musique, tu portes des plumes.

Tu n’inscris pas de traces dans l’air.

Personne jamais n’apprendra

Nos promenades.

 

Traduction © Marie-Laure Coulmin Koutsaftis, Anthologie: Ce que signifient les Ithaques, 20 poètes grecs contemporains, 2013]

Peinture:  Dimitris Mytaras ‘’Femme et ange’’

Le poème original en grec sur notre page facebook