Yiorgos Sikeliotis, né à Smyrne en 1917, est l’un des peintres et graveurs grecs les plus renommées, appartenant à la soi-disant ‘’Génération des années ’30’’. Sikeliotis fait des études à l’Ecole des Beaux-arts (1935 - 1940), ayant comme professeurs Konstantinos Parthenis et Spyridon Vikatos.

FILS QUI SE REPOSE

 

En 1940, il part pour le front albanais et participe à la guerre italo-grecque. Pendant l’Occupation, ses œuvres donnent le ton de l’époque.

Sa première exposition personnelle, comprenant 80 oeuvres, est organisée en 1954, dans les locaux du journal ‘’To Vima’’. Par la suite, il organise plusieurs expositions et  participe également, à des expositions collectives en Grèce et à l’étranger. Il a été, aussi,choisi pour le Prix Guggenheim. En 1965, il organise sa première exposition personnelle à New York, avec 35 œuvres. De 1975 à 1983, il organise en coopération avec les municipalités, les institutions culturelles locales et le mouvement culturel national plus de 25 expositions personnelles vouées à la diffusion de l'art vers la périphérie provincale de la Grèce.

HABILLÉS EN NOIR

Ses œuvres sont encore à la Pinacothèque Nationale d'Athènes, à la Galerie de Rhodes, tandis que des dizaines de ses œuvres se trouvent à New York, achetées par l'entremise de la Galerie Maison du Monde, et beaucoup par d’autres collections privées en Grèce et à l'étranger.

PAYSAGE DE SKIROS

 

Chez l’œuvre de Sikeliotis, membre actif du Groupe ‘’Stathmi’’, réseau artistique des années ’50, les figures humaines et les paysages semblent être influencés par l’art byzantin et folklorique, mais aussi par la tradition du théâtre d’ombres. Son art est marqué par une grécité authentique, provenant directement de la tradition populaire, de l'austérité byzantine et de la beauté antique.

Sikeliotis, en dehors des peintures et des gravures, il s’est occupé des illustrations de couverture des livres, magazines, livres d’étudiants, calendriers voire disques de musiques.

Il est mort à Athènes en 1984. 

SIRÈNES

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev