kavvadiasIl est l’un des écrivains les plus populaires des lettres grecques modernes.Connu principalement pour sa poésie, Kavvadías est également un écrivain charismatique de prose. Né en 1910 en Manchourie, de parents émigrés, il vient en Grèce avec le déclenchement de la 1ère Guerre Mondiale et il passe son enfance au Pirée. Suite à la mort de son père, il abandonne ses études en médicine pour soutenir financièrement sa famille et il s’embarque à bord d’un cargo. Comme radiotélégraphiste il navigue pratiquement sans cesse jusqu’en 1974. Il décéda à Athènes en 1975.
 
En 1954 il publie son premier roman, ‘Le Quart’, paru en français en 1959 (réédition 2005). Comme décrit par l’éditeur,Le Quart’ est une odyssée moderne d’une noirceur totale. On y suit les errements d’une embarcation sans âge, en route vers la Chine. Cercueil flottant, le cargo et son équipage voguent sans cesse vers d’autres ports, d’autres maraudages, d’autres bordels et d’autres putains. Entre deux escales, les marins grecs qui se trouvent à bord nous livrent sans pudeur leurs misérables existences; ils ressassent leurs aventures, leurs amours, leurs échecs, avec une amertume et une mélancolie abyssales. A travers la voix de ces hommes de quart qui ne nous épargne rien de la cruauté et de l’obscénité de leur univers, Kavvadías parle de l'absurdité humaine mais aussi et surtout de la mer, ce lieu mythique que de Conrad à Cendrars, nul n’a si bien décrit que lui.
 
kavvadias2Kavvadías a été connu en Grèce dès la sortie de son premier recueil de poèmes, ‘Marabout’, en 1933. Les thématiques de Kavvadías, à savoir la mer, les ports, les bateaux plus ou moins déglingués, la nostalgie et Charles Baudelaire, sa référence constante, y sont déjà présents. Dans son œuvre, la vie difficile sur la mer est compensée par la liberté de l’horizon infini, la passion pour le voyage en tant que refuge, non seulement pour lui-même, mais aussi pour les héros de ses œuvres, auxquels il attribue souvent l’allure de la vie cosmopolite marquée par un destin maudit. Deux autres recueils suivront : ‘Brume’ en 1947 et ‘Traverso’ en 1975, poèmes encore inédits en France.
 
On retrouve Kavvadías dans le film ‘Une croisière sur la vie’ que lui a consacré Olivier Guiton en 1995. Mais on le retrouve surtout dans la discographie de Thanos Mikroutsikos, le compositeur grec qui a rendu Kavvadías connu au grand public en écrivant la musique pour une série de poèmes, parus dans deux collections, ‘La Croix du Sud’ et ‘Les Lignes des Horizons’.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev