Situé dans une petite vallée, au cœur de la région d’Argolide, entourée par des sommets rocheux, le site archéologique d'Épidaure s'étage sur plusieurs niveaux. Situé à une altitude de 430 m, le sanctuaire d'Apollon Maléatas domine les autres vestiges. Le théâtre se trouve plus bas, au sud-ouest, à une distance de 360 m environ. Enfin, le sanctuaire d'Asclépios, le plus célèbre centre de guérison du monde grec et romain, et ses différentes constructions - les bains, le gymnase, la palestre, le stade - se déploient à l'ouest sur une terrasse située entre 320 et 330 mètres d'altitude. 
 
L’ensemble du site a été conçu comme un lieu de culte pour les dieux guérisseurs d'Épidaure - Apollon, Asclépios et Hygéia. Selon la légende, Asclépios naquit des amours d'Apollon avec la fille du roi d'Orchomène. Au cours du VIe siècle, un culte lui fut consacré à Épidaure, où les fouilles archéologiques mirent au jour un sanctuaire remontant à la plus ancienne période mycénienne, témoin des rituels thérapeutiques du monde hellénique et romain. 
 
Au cours du Ve siècle, la réputation du sanctuaire a été répandue au delà de la région d’Argolide grâce aux
cures miraculeuses qui s’y effectuaient et aux jeux qui s’y tenaient tous les quatre ans. Le groupe d'édifices comportant le sanctuaire d'Épidaure illustre de manière exceptionnelle les cultes salutaires des mondes hellénique et romain. Les temples et les installations consacrées aux dieux guérisseurs forment un ensemble homogène et complet. 
 
L'émergence de la médecine moderne dans un sanctuaire réputé à l'origine pour les soins miraculeux apportés, sur des bases psychologiques, à des patients supposés incurables est documentée de manière directe et tangible par l'évolution fonctionnelle du Hiéron d'Épidaure ; elle est magnifiquement illustrée par les inscriptions gravées sur les remarquables stèles conservées au musée.

 
Dans le même site, le célèbre théâtre d'Epidaure combine une acoustique parfaite avec une élégance et des proportions symétriques. Lors de la construction du sanctuaire, le théâtre a été construit surle côté ouest du mont Kynortio, à la fin de l'époque classique.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev