Le Mont Athos ou Sainte Montagne (en grec Agion Oros), fait partie du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1988. Fameux pour ses trésors à caractère sacré, le Mont Athos, lieu par excellence de l’ascétisme, il abrite 20 monastères orthodoxes qui y sont établis depuis le Xe siècle et qui composent un territoire autonome sous souveraineté grecque (État monastique autonome de la Sainte Montagne). Les moines qui habitent la Sainte Montagne sont appelés Athonites ou Hagiorites. 
 
Le Mont Athos est situé en Macédoine centrale, à la plus orientale des trois subpenínsules de la péninsule de Chalcidique, au nord de la Grèce. Au Mont Athos où la population est d'environ 2.200 habitants, les visites des femmes sont interdites (règle de l'avaton ) depuis les douzième siècle et vivent seulement des hommes. L'entrée les animaux femelles est aussi strictement interdite dans toute la région. 
 
La péninsule fait partie de l'État grec. Cependant, ceci constitua est une région autonome jouissant d'un statut particulier conféré en 1924 par le gouvernement grec. La capitale et le centre administratif est situé dans la ville de Kariès. Outre les monastères, il y a 12 petites communautés de moines, appelés ‘’skites’’ (maisons de moines), et diverses chapelles. Le Monastère de la Grande Laure (Lavra) de l’Athos fut fondé par saint Athanase l'Athonite en 963 avec l’aide de Nicéphore II Phocas. 
 
La juridiction spirituelle appartient au patriarche œcuménique de Constantinople et au gouvernement de la Communauté Sainte (Iera Koinotita), composée de 20 représentants des moines des 20 monastères. L'Etat grec est représenté par le gouverneur de la Sainte Montagne qui appartient à la compétence du Ministère des Affaires étrangères. Sa fonction est de surveiller le respect des chartes, ainsi que le fonctionnement des services publics tels que la police, les douanes, etc. Selon les chartes, le Mont Athos est exempté du paiement des taxes. 
 
On n’est pas en mesure de connaître exactement quand le christianisme se répandit au Mont Athos. Selon la tradition russe, les résidents ont accueilli le christianisme quand la Vierge Marie est apparue dans la région. Par conséquent, la Sainte Montagne est appelée ‘’le jardin de la Vierge’’. 
 
Le grec est la langue officielle et le grec byzantin est la langue

liturgique des monastères grecs, mais dans certains monastères sont aussi utilisés le bulgare, le roumain, le russe et le serbe.

 
Au mont Athos est autorisée la visite de 120 personnes par jour (110 Grecs et 10 étrangers, tous des hommes). L’entrée au Mont Athos exige la possession du ‘’diamonitirion’’ (permis de résidence) obtenu à Thessalonique pour les étrangers ou aux villages de la Chalcidique, Uranúpolis ou Ierissós pour les autres pèlerins. La liaison terrestre avec le reste de la Grèce n'est pas autorisée. 
 
 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev