antikythera1
L’épave d'Anticythère continue de susciter des  émotions grâce au fameux mécanisme d'Anticythère, qui garde plus au moins ses propres secrets, et aux recherches sous-marines  reprises au fil de ses  dernières années et  poursuivies chaque année avec de nouvelles trouvailles.
 
Cette année on a eu une expédition sous-marine du 26 août au 16 septembre avec la collaboration des archéologues et scientifiques grecs et américains. Les chercheurs ont pu repérer et délimiter les bornes de l’épave en concluant qu’il y a des objets métalliques et autres qui proviennent de l’épave dans une ampleur de deux hectares. 
 
En été dernier, ceux-ci  ont pu trouver plus de 50 objets, comme des morceaux en plomb d’une ancre, des amphores, une partie d’un jeu, une partie d’un instrument de musique, d’une flûte, et plusieurs morceaux en métal et en bois du navire. Les nouvelles données ouvrent la voie pour des trouvailles beaucoup plus importantes, dans les années à venir, et pour la découverte  peut-être d’une partie manquée du mécanisme d'Anticythère.
 
D’ailleurs, la grande expo du Musée Nationale d’Athènes «Le Trésor englouti,  l’Epave d'Anticythère» vient d’être transférée et inaugurée, le 27 septembre, à Bâle en Suisse, au Musée d’ Art Antique (Antikenmuseum Basel und Sammlung Ludwig) où il restera jusqu’ au 27 mars 2016.  Les 370 objets de l’épave d'Anticythère vont être exposés pour la première fois en dehors de la Grèce.  L’expo a eu un énorme succès en Grèce, avec plus de 800.000 des visiteurs pendant une durée de deux ans.
Le visiteur de l’expo peut avoir un aperçu non seulement des œuvres d’art  trouvées sur le site mais aussi des informations sur le navire, sur le voyage et sur le naufrage, ainsi que sur les recherches qui se poursuivent aujourd’hui à l’aide de nouveaux moyens technologiques. 
  
L'épave d'Anticythère est ce qui reste d'un navire antique qui a fait naufrage au deuxième quart du Ier siècle av. J.-C.. Découverte par des pêcheurs d'éponges au large de l'île grecque d'Anticythère au printemps 1900, l'épave est notable par son contenu : de nombreuses statues en marbre et en bronze, dont l'éphèbe d'Anticythère, des amphores, monnaies, verreries ainsi que d'autres objets datant du IVe siècle av. J.-C. au premier siècle av. J.-C., ainsi que les fragments corrodés du  mécanisme d'Anticythère.