La fête des Pâques en Grèce est toujours célébrée avec beaucoup d’émotion et une grande participation du public. C’est la fête la plus attendue pendant l’année, liée aux coutumes et traditions particulières. Quelques-unes sont plus ou moins communes. Mais les variations par région sont inépuisables.

La Semaine Sainte est une longue préparation religieuse et familiale qui conduit à la joie de la Résurrection. Les festivités commencent le Samedi de Lazare. Ce jour-là, dans beaucoup d’îles, les enfants chantent de porte à porte l’hymne commémorant le miracle de la résurrection de Lazare. Le Dimanche des Rameaux célébrant l’entrée de Jésus à Jérusalem, des branches de palmier ou d’oliviers décorent les entrées des églises. Ce jour là, partout en Grèce on mange du poisson. Ça fait partie du Carême.

Le soir de Mardi saint on chante aux églises l’hymne de Kassiani, (une religieuse du 9e siècle). Le Mercredi, les ménagères préparent des biscuits secs (koulouria) ainsi que la brioche traditionnelle, (tsoureki). Tout ça c’est pour Dimanche et on ne peut rien goûter puisque le Grand Carême n’est pas encore fini. Le Jeudi saint, c’est le jour pour teindre les œufs rouges. L’œuf symbolise le tombeau de Jésus Christ, ainsi que le début de la vie. Le rouge se réfère au sang saint.

Le Vendredi saint, jour de deuil, les fidèles commémorent la passion et la mort du Christ. Le soir, après la messe, l’effigie de la Sépulture, appelée l’Epitaphe, tout adornée de fleurs, est faite sortir de l’église, accompagnée d’une foule de croyants. La litanie de l’Epitaphe est un spectacle particulièrement impressionnant. Tout au long de la procession, les fidèles jettent des fleurs et parfument l’épitaphe, tout en apportant des cierges allumés et en chantant des chants funèbres, comme le fameux ‘O glyki mou ear glykitato mou teknon’ (Oh mon doux printemps, mon tout doux enfant).

Le soir du Samedi saint, à minuit, les Grecs vont en masse à l’église pour célébrer le miracle de la Résurrection. On craque les œufs rouges avec la famille et les amis et plus tard on se retrouve à table pour goûter la mayiritsa, soupe d’entrailles d’agneau et de laitues, plat pascal par excellence. Le jour de fête est bien sûr le Dimanche pascal qui se déroule dans une ambiance joyeuse pendant que les familles se retrouvent autour de l’agneau pascal, rôti à la broche. Le kokoretsi (abats d’agneau enveloppés dans un boyau) accompagne le méchoui.

Les coutumes locales célébrant Pâques sont innumérables. A Nafpactos, en Grèce centrale, le vieux port de la ville est illuminé, le soir du Vendredi saint, par des torches formulant une croix flamboyante, ce qui offre un spectacle fascinant. Sur l’île de Tinos, les deux Epitaphes, l’orthodoxe ainsi que le catholique, se joignent au port, pendant que les prêtres des deux dénominations psalmodient ensemble les chants du Vendredi saint. Le Samedi saint, à minuit, des feux d’artifice spectaculaires éclairent le ciel de l’île de Chios, [vidéo] tandis qu’à Corfou, des pots de céramique sont jetés par les fenêtres et se cassent dans les rues. (La coutume symbolise la victoire du Christ sur le mal et le bruit provoqué par les pots cassés est pour faire peur aux forces malines.) Sur l’île de Paros, de tableaux vivants commémorent les passions de Jésus pendant toute la Semaine Sainte, tandis qu’à Léonidio, en Péloponnèse, le soir du Samedi saint est éclairé par de petits aérostats multicolores allumés qui flottent vers le ciel. Pâques, c’est la fête grecque par excellence.

À la Une

Poésie: Stavros Zaphiriou "Ceux qui savent et ne parlent pas"

22 Aoû 2019 Poème(s)
III. L’Italie bouleversée par la mort tragique d’au moins quatre-vingt quatorze personnes qui se sont noyées lorsque leur embarcation a coulé avec environ cinq cents émigrants africains près de Lampedusa au large de la Sicile. Parmi les victimes on compte un grand nombre de femmes et d’enfants. Le cimetière et le centre de séjour provisoire dans l’île sont saturés. Les journaux.* Avec ces mots,…

Peintres grecs: Théodore Rallis, l’orientaliste

21 Aoû 2019 Peintres grecs
Né à Constantinople en 1852 et mort à Lausanne en 1909, Théodore Rallis, connu en France comme Théodore Jacques Ralli ou simplement Rallis, était un peintre, aquarelliste et dessinateur grec qui a passé la plus grande partie de sa vie active en France et en Égypte. Sous la férule du roi de Grèce Otton, il se rend à Paris en 1875 où il étudie aux Beaux-Arts sous la direction de Jean-Léon Gérôme,…

Poésie: Christophoros Liondakis ''Jardin adolescent''

16 Aoû 2019 Poème(s)
Le soleil fait la police dans les règles du jeu changeant toujours le jardin à midi. Orangers amers en fruits et en fleurs. Nu attentif il improvise passionné sur sa peau terre et plantes à saveur de chair le premier sperme entre les menthes jaillit. Blanc et vert le secret de la pourriture vert. Traduction du grec : Michel Volkovitch, source Peinture: Vasso Trigka ''Jardin Secret'' (source:…
Rébétiko: le
Le Rébétiko est la musique populaire grecque urbaine des marginaux et des classes les plus pauvres de la première ...
Lire plus
Interview | Gavrilos  Lampatos : Le Parti ...
Gavrilos Lambatos  est un historien principalement centré sur l’aventure de la gauche grecque au cours du XXème ...
Lire plus
Interview | Georges Prévélakis: La Grèce de la ...
Georges Prévélakis est professeur de géographie politique et culturelle à l’Université Paris I ...
Lire plus
Interview | Athéna Skoulariki:  enjeux autour ...
Athéna Skoulariki est maître de conférences au Département de sociologie de l'Université de Crète. Elle se ...
Lire plus
 Crète: un abri allemand transformé en musée
Un musée unique voué à  la mémoire historique qui entoure  la période de l'occupation allemande en ...
Lire plus
Peintres grecs: Markos Kampanis, la couleur à ...
Markos Kampanis est né à Athènes en 1955 et a fait des études à Londres à St Martin’s School of ...
Lire plus

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev