Le musée de l’Art Cycladique et la Collection numismatique de Alpha Bank réunissent leurs forces et collaborent pour la première fois afin de nous présenter une grande exposition qui se déroulera jusqu’au 15 avril 2018. Il s’agit de l’exposition ‘’Monnaie, un symbole tangible dans la Grèce antique’’.

collagekukladikis

La monnaie fait son apparition vers la fin du VIIème siècle avant notre ère et c’est le premier moyen que les gens utilisent pour leurs transactions, pour satisfaire leurs besoins quotidiens, ainsi que pour se conformer à leurs obligations. Mais, pendant l’antiquité, la monnaie avait, également, une autre qualité, un usage relatif à son iconographie: c'était un instrument symbolique et à la fois un outil que chacun pouvait garder entre ses mains,. Les illustrations que portaient les monnaies de l’époque sont en mesure de nous fournir des  informations historiques importantes, associées au lieu ainsi qu’ à l'autorité qui les a délivrées.

L’exposition est organisée en huit unités thématiques qui mettent en lumière la relation de la monnaie avec les transactions, les banques le commerce, l’art, l’histoire, la société mais aussi avec le flux des idées et  la propagande alimentée à l’époque.

money2

Les visiteurs auront l’occasion de découvrir de près 85 pièces de monnaie provenant de la Collection numismatique de Alpha Bank et presque 159 objets (des vases et des figurines en argile, des statuettes en marbre et en bronze, des reliefs, des bijoux en or, des outils de mesure, des inscriptions) issues de 32 musées et collections de France, de Grèce, d’Italie. Leur iconographie est directement liée au contenu de chaque unité thématique.

La Collection Numismatique de Alpha Bank est caractérisée comme l’une des plus importantes collections numismatiques, sur le plan international, et compte environ 11.000 pièces de monnaies remontant dans l’antiquité. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
Quo Vadis Europa? | Annamaria Simonazzi et Rafael de Bustillo sur les classes moyennes en Europe du Sud
Interview | Le cinéaste Yannis Economides sur la poétique des ténèbres humaines
Thomas Maloutas:  Un Atlas social pour Athènes
Interview | Hervé Georgelin:  La fin de Smyrne, du cosmopolitisme aux nationalismes
next
prev