misirlou collage

Trajet insolite  qui conduit de la tradition du Rébético jusqu'à Pulp Fiction de Tarantino, Misirlou est l’une des chansons grecques les plus connues dans le monde entier. Il s’agit d’une chanson du genre musical de rebetiko à ses débuts, chantée pour la première fois en 1927 par l’orchestre de  Michalis Patrinos, mais très probablement était écrite bien avant, par des refugiés Grecs, venus de l’Asie mineure après la catastrophe de Smyrne. Il ne fait guère doute par contre que les paroles sont vraiment de Michalis Patrinos. Les premières éditions de la chanson étaient beaucoup plus lentes de celles qu’on a connues plus tard, dansée comme un zeimbekiko, cette danse solitaire qui exprime les peines de la vie et surtout un mal d’amour profond.

C’est ce mal d’amour qui exprime aussi la chanson Misirlou, un mot d’origine étrangère, de l’arabe « misr » (Égypte),  qui signifie « l’Egyptienne »:

« Misirlou, ton doux regard a allumé une flamme dans mon cœur,

akh yakhabibi, akh ya leleli, akh, tes lèvres de miel, oyme!

Ah ! Misirlou, beauté magique et enchanteresse

Je deviens fou, je ne peux plus souffrir

Ah ! Je vais te voler à l'Arabie

Ma Misirlou aux yeux noirs

Un seul de tes baisers allume une flamme en moi

akh yakhabibi, un petit baiser de tes lèvres douces, oyme !

Ah ! Misirlou, beauté magique et enchanteresse

Je deviens fou, je ne peux plus souffrir

Ah ! Je vais te voler à l'Arabie »

La chanson était vite récupérée par la musique orientale, mais aussi par la musique klezmer des Juifs ashkénazes, et puis presque par tous les genres musicaux qui ont vu le jour. Le premier enregistrement de la chanson a été fait à Athènes par Michalis Patrinos vers la fin des années ’20 et le deuxième en 1931 à New York par le même musicien, mais aussi par un certain Tetos Demetriades. En 1941, le Grec-Américain, Nikos Roubanis, a enregistré une interprétation instrumentale de la chanson. Cette interprétation jazz, avec un côté oriental a vite conquis les salons de l’époque. Plusieurs interprétations ont suivi et la chanson est aujourd’hui une mélodie parmi les plus connues dans le monde.

Le grand succès pourtant est venu, pendant les années de 1960, avec l’interprétation de Dick Dale qui a donné au morceau un rythme beaucoup plus rapide, en l’incluant à la musique surf, très populaire à cette époque en Californie et partout aux Etats-Unis. C’est cette version que Quentin Tarantino a utilisé pour son film Pulp Fiction.

Le voyage de la chanson n’est pas arrivé à sa fin. On peut trouver des dizaines de versions différentes et de remixes différents et il est sûr que le morceau n’arrêtera jamais de créer de l’ambiance pendant nos fêtes. 

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev