Lors de leur entretien jeudi le 3 février à Athènes, le Premier ministre, Georges Papandréou, et le Président chypriote, Dimitris Christofias, ont appelé une nouvelle fois la Turquie et les leaders de la communauté turco-chypriote à adopter une position constructive sur la question chypriote. A cette condition Christofias a estimé qu’un règlement serait possible d'ici la fin 2011. De sa part, Papandréou a exprimé l’espoir que la partie turque répondra positivement à ‘‘une solution juste qui mettra fin à l'occupation et à la colonisation’’.

Abordant les événements en Égypte, Papandréou a indiqué le besoin pour une transition politique sans violence, en notant l’intérêt de la Grèce pour les développements dans le pays-voisin avec lequel la Grèce a des liens historiques d’amitié. Dans ce cadre, il a assuré que la Grèce prendrait toute initiative nécessaire afin de contribuer à la solution de la situation actuelle en Égypte, dans l’intérêt -avant tout- du peuple égyptien.

banner grece hebdo migration

banner newsletter grece hebdo

  1. Interviews
  2. Cinéma grec
  3. Populaires
next
prev